Les leaders des RH remettront-ils le statu quo en question pour mieux gérer notre nouvelle réalité?

Ronny
Par
Ronny
Founder & Chief Executive Officer
Les leaders des RH remettront-ils le statu quo en question pour mieux gérer notre nouvelle réalité?

Tout a changé. Si vous êtes dans le domaine des ressources humaines, tout est sur le point de changer de nouveau. Le redémarrage de l’économie nous projette dans une nouvelle normalité qui ne ressemble en rien à l’ancienne. Dans cet environnement, la nouveauté soulève le dilemme suivant : comment arriverons-nous à gérer une nouvelle vague de changements alors que nous surfons encore sur la précédente?

Canva - Man Using A Laptop.jpg

En ce moment, je m’inspire fortement des leaders des RH et des propriétaires d’entreprise avec lesquels nous travaillons. Elles et ils priorisent la sécurité des gens dans leurs multiples décisions, sans perdre de vue leurs besoins futurs. Qu’est-ce-que je retiens des meilleurs moyens de gérer ce changement inéluctable ? Il est temps de laisser aller ces mythes dépassés :

« Les choses ont toujours été ainsi. » La gestion de talents dans un marché où se côtoient pertes d’emploi massives et reprise des embauches dans certains secteurs est à présent bien différente. Il faut repenser notre modèle de recrutement et de rétention. Tôt en 2020, les experts ont reconnu l’importance « d’aborder l’employé comme un client ». Il est maintenant plus que jamais impératif d’adopter cette philosophie. L’expérience de l’employé commence dès le recrutement. Ce qu’il perçoit à ce stade est un bon indicateur de ce qui l’attend après son embauche. Mercer affirme que les employés les plus dynamiques ont quatre fois plus de chances de travailler pour une entreprise qui facilite la prise de décision rapide. Ce concept a déjà été mis en application par certaines entreprises au cours des derniers mois. Il devrait s'accélérer, alors que les compagnies redoublent leurs efforts pour s’adapter. En sachant ce que votre processus de recrutement révélait sur votre culture organisationnelle avant la crise, et ce qu’il révélera sur vous dans ce nouveau monde, vous pourrez vous démarquer dans ce qui sera un marché complexe et imprévisible. Votre processus de recrutement stimulera-t-il votre image corporative, ou le limitera-t-elle?

« Tout est déjà nouveau, ce n’est pas le temps de prendre des risques. » On ne peut pas se permettre de ne pas essayer de nouvelles choses en ce moment. Je suis toujours étonné d’apprendre que des équipes de RH s’inquiètent parce qu’elles ont l’impression qu’il y a trop de dérangements pour adopter de nouvelles approches. Il ne faut pas se leurrer : la façon dont vous gérez le changement et dont vous impliquez votre équipe dans le processus sera, ultimement, un facteur déterminant de votre succès. Si des géants comme Apple et Google sont parvenus à développer la technologie du traçage des contacts en concluant une alliance sans précédent, qui peut affirmer qu’on ne peut pas essayer quelque chose de nouveau, nous aussi? L’automatisation, y compris l’intelligence artificielle (IA) et la robotique, n’en est qu’un exemple. Une recherche démontre que 73 % d’entre nous pensent que la technologie ne pourra jamais remplacer l’intelligence humaine. Je suis fondamentalement d’accord. Mais imaginez ce que les humains pourraient accomplir s’ils disposaient d’une meilleure technologie? Certains estiment que jusqu’à 30 % des activités professionnelles de 60 % des postes pourraient être automatisées. Si quelque chose vous semblait lourd avant la crise, allégez le processus avec les bons correctifs. Même si cela veut dire automatiser un nouveau pan de votre entreprise. Ce faisant, vous libérerez vos talents pour leur permettre de concentrer leur énergie sur les tâches les plus importantes, tout en stimulant leur expérience employé personnelle et ainsi favoriser leur rétention. Si vous pouvez mieux stimuler vos talents en automatisant les bons processus, pourquoi attendre?

« On a déjà assez de technologie. » Moins de technologie pourrait être plus efficace si vous disposez des bons outils. D’importants changements s’opèrent désormais du jour au lendemain. Les outils de RH que vous utilisez pour recruter les candidats, évaluer leurs compétences, traiter leur dossier et les intégrer sont-ils adaptés à la gargantuesque tâche qui s’annonce? En 2019, 53 % des leaders des RH au Canada ont affirmé avoir l’intention d’investir davantage en automatisation cette année. Un autre sondage mené auprès des leaders mondiaux des RH qui embauchent des directeurs et des employés a démontré que le pourcentage de travailleurs qui utilisent déjà une forme ou une autre d’IA est passé de 32 % en 2018 à 50 % en 2019. En renversant le problème que vous tentez de résoudre, vous vous rendriez compte que ce n’est pas le nombre de plateformes technologiques dont vous disposez qui compte, c’est leur convergence et ce qu’elles sont capables d'améliorer qui importent. Avez-vous déployé les bonnes solutions pour faire le pont entre la première vague de changement et la suivante?

Les leaders en gestion de talents qui sont prêts à changer leurs méthodes, à remettre le statu quo en question et à s’ouvrir aux possibilités des bonnes plateformes technologiques pourront réellement améliorer leur efficacité et l’expérience de leurs employés. Il s’agit là d’un cri de ralliement qui m’interpelle!  Pas vous?

Partager cet article sur