Les recruteurs ont-ils quelque chose à tirer d’outils technologiques harmonisés?

Alex
Par
Alex
Co-Founder & Chief Product Officer
Les recruteurs ont-ils quelque chose à tirer d’outils technologiques harmonisés?

Plus je parle avec des recruteurs, plus je me rends compte d’une chose : ce que nous faisons durant cette crise définira ce que nous retirerons de la reprise. Cela se passe par l’harmonisation des technologies pour faire en sorte d’être plus efficaces sur le long terme.

Avant la crise, près de 90 % des professionnels des RH ont affirmé que de disposer de technologies qui s’intègrent à leurs outils déjà en fonction était une priorité majeure. Plus de 60 % d’entre eux utilisaient plus de cinq systèmes sur une base quotidienne. Avec la pandémie qui se résorbe et l’économie qui retrouve un équilibre, je pense à l’avenir et je ne peux qu’imaginer le stress qui pèsera sur nos équipes de RH. Pensez plus de candidats en recherche d’emploi, un volume accru et une pression importante sur les équipes existantes, qui elles, se retrouvent dispersées parmi toute une gamme de nouveaux programmes et de politiques à mettre en œuvre rapidement. Le concept de convergence est cyclique. À partir du moment où de nouveaux outils et de nouvelles compétences voient le jour, ce n’est plus qu’une question de temps avant que le besoin d’uniformiser l’approche adoptée n’atteigne un point tournant, peu importe le domaine. Pour les recruteurs, ce temps est venu.

Nous n’avons pas besoin de nouveaux outils pour réduire les coûts, diminuer les tâches manuelles et accélérer le recrutement. Nous avons besoin de meilleurs outils qui utilisent le même langage et qui s’intègrent harmonieusement et discrètement, et ce, dès maintenant.

Mais comment y parvenir? Développer une bonne stratégie et poser de bonnes questions dès maintenant est un excellent point de départ. On peut donc se demander : quels sont nos points de friction en matière de recrutement? Quelles parties du processus nous ralentissent? Quels outils nous aidaient à garder de cap dans le marché avant la crise? Et par-dessus tout : comment pouvons-nous intégrer ces outils à la réalité post-pandémique tout en leur permettant d’accroître leur impact, alors que le temps et le budget seront deux contraintes indubitablement plus difficiles à surmonter.

Avec la reprise graduelle des activités, les défis auxquels les recruteurs faisaient face avant la pandémie ne seront qu’amplifiés. En 2019, seulement 6 % des organisations croyaient avoir les meilleurs processus de recrutement et la meilleure technologie qui soient; 81 % d’entre eux ont qualifié leurs processus de recrutement comme étant standards ou inférieurs aux standards.

Faisons un bond en avant en 2021 et 2022. Ajoutons-y une reprise incalculable, un véritable tsunami de changements de personnel et de processus ainsi qu’un flot de candidats en recherche d’emploi. Imaginez la tempête parfaite que ces trois facteurs pourraient causer pour les équipes de recrutement en particulier et pour les RH de manière générale. Si vous pouviez connecter votre technologie et vos outils dès maintenant pour jeter les bases de votre succès futur, pourquoi vous en priveriez-vous?

La nouvelle technologie est un outil puissant. En RH, les occasions d’automatiser vos processus et de libérer vos employés pour leur permettre de se concentrer sur la stratégie d’ensemble dont votre organisation aura besoin dans l’avenir sont très nombreuses. Mais les meilleurs outils perdent leur lustre lorsqu’ils ne sont pas intégrés sur toutes les plateformes. À mon avis, c’est un risque que nous ne pouvons pas nous permettre de prendre dans un marché qui continuera à évoluer à la vitesse de la lumière.

Partager cet article sur