Vérifier, puis faire confiance : est-ce cynique ou raisonnable ?

Ladanna James
Par
Ladanna James
Head of Marketing & Business Development
Vérifier, puis faire confiance : est-ce cynique ou raisonnable ?

Vérifier, puis faire confiance. Ça semble un peu cynique? Certains estiment que le monde a besoin de moins de doute et de plus de confiance. Et ils auraient raison. La confiance est à la base de toute relation humaine - famille, amis, collègues. Pourtant, ceux qui considèrent que le fait de vérifier, puis de faire confiance est cynique conviendraient probablement que la confiance doit être gagnée et qu'une confiance aveugle est probablement peu judicieuse. 

En réalité, lorsqu'il s'agit de notre quotidien, nous vérifions souvent, avant de faire confiance. Par exemple:

  • Nous lisons des critiques en ligne avant de regarder un certain film, d'acheter un livre particulier, ou de manger dans un nouveau restaurant.
  • Nous cherchons sur Google le nom d'une personne que nous avons l'intention de rencontrer pour la première fois.
  • Nous vérifions deux fois l'expéditeur du courriel avant de cliquer sur un lien.
  • Nous vérifions minutieusement la voiture avant de partir pour un voyage en famille.
  • Nous consultons la météo avant de décider de ce que nous porterons à l'extérieur.

S'associer avec les bonnes personnes

La vérification consiste à faire preuve de diligence en s'assurant d'obtenir toutes les informations nécessaires avant de prendre certaines décisions. L'absence de vérification peut avoir des conséquences indésirables. Par exemple, nous risquons de ne pas être assez habillés par temps glacial si nous ne vérifions pas la météo, ou alors notre voiture pourrait tomber en panne et gâcher un voyage en famille.

La vérification préalable est encore plus importante dans le monde des affaires. Dans les secteurs qui ont une responsabilité fiduciaire envers les clients et l'accès à de grands volumes d'informations sensibles sur les clients, il est fondamental de vérifier avant de faire confiance. Il est donc nécessaire d’entreprendre des revues diligentes approfondies à l'égard de nos partenaires d’affaires: clients, vendeurs, fournisseurs, employés, consultants, entrepreneurs, etc.

Atténuer le risque de réputation 

Le risque de réputation peut causer des dommages importants aux activités d'une organisation et est lié à une série d'autres risques stratégiques. Dans les services financiers, par exemple, les régulateurs s'attendent à ce que le risque de réputation fasse partie de l'agenda stratégique des risques d'une organisation. Selon le Forum économique mondial, en moyenne, plus de 25 % de la valeur marchande d'une entreprise est directement attribuable à sa réputation.

Néanmoins, de nombreuses organisations  adoptent une approche ponctuelle lorsqu'il s'agit  de consulter le renseignement d’origine sources ouvertes (OSINT) pour vérifier et surveiller les comportements des partenaires d’affaires.

De nombreuses sociétés importantes ont vu leur image ternie en raison d'événements compromettants concernant des individus avec lesquels elles étaient ou sont associées. Nous vivons dans un monde où toute mauvaise association déstabilise une marque, fait chuter le cours des actions, érode la valeur pour les actionnaires et enfreint les obligations de conformité à certaines réglementations.

Une meilleure prise de décision, en toute confiance

Valital est motivée par le besoin d'aider les entreprises à éviter les risques inutiles qui pourraient atteindre leur marque et leur réputation, car nous estimons que la bonne réputation  est un moteur de croissance sur lequel repose le succès d'une organisation. 

Grâce au traitement du langage naturel (TLN), une forme d'IA qui permet aux ordinateurs de comprendre le contenu et le contexte d'un texte non structuré, Valital  effectue une recherche en temps réel des médias en ligne, des blogs et des tweets afin de signaler des événements d’inconduites. 

Les professionnels du risque, de l'éthique, de la conformité et de la sécurité peuvent ensuite utiliser ces informations pour prendre des décisions plus judicieuses et plus sûres en matière de relations d’affaires.  

Partager cet article sur